dimanche 11 novembre 2007

Soufflé au fromage de mon enfance

Un classique de mon enfance ... que j'ai plaisir à refaire pour le KKVK n°22.
Quelques règles simples permettent de réussir un soufflé sans craintes :
- veiller à ne pas casser les blancs en neige au moment de les incorporer au mélange : procéder cuillerée par cuillerée, en mélangeant délicatement avec une maryse, toujours dans le même sens : du centre vers le bord en soulevant l'appareil...
- enfourner immédiatement le soufflé
- ne surtout pas ouvrir le four en cours de cuisson : le soufflé retomberait irrémédiablement.
Pour les débutants : il est plus facile de réussir des soufflés en petits plats individuels qu'un plat familial ... Dans ce cas, penser à ajuster le temps de cuisson.
Enfin la règle d'or : le soufflé n'attend pas.

Ingrédients
60g de beurre
75g de farine
500ml de lait
4 œufs
100g de comté râpé
sel, poivre

Préparation :
Préchauffer le four à 180°.
Faire revenir le beurre et la farine dans une casserole.Ajouter le lait et faire épaissir de façon à obtenir une béchamel.Saler, poivrer. Séparer le blanc des jaunes. Ajouter les 4 jaunes d'œufs et le fromage râpé à la sauce béchamel. Mélanger.
Préparer le plat à soufflé : le beurrer et le fariner. Tapoter au dessus du plan de travail afin d'éliminer l'excédent de farine.
Monter les blancs en neige (pas trop fermes contrairement à l'idée reçue ... plus les blancs sont fermes plus ils risquent de casser) et les ajouter délicatement à la préparation.
Verser dans un plat à soufflé. Passer une lame de couteau le long des bords du plats (ce qui permettra une poussée homogène du soufflé) et enfourner immédiatement. Cuire à four chaud 30mn à 180°.

Servir avec une salade verte, parsemée de cerneaux de noix et relevée d'une vinaigrette à l'huile de noix.

Galettes de pomme de terre, gouda au cumin

Pour un apéro original, en entrée ou en plat ... La pomme de terre neutralise le côté gras du fromage ... On obtient donc des galettes "légères", croustillantes sur les côtés et fondantes à l'intérieur, délicatement parfumées... Décidément j'adore le cumin !
galettes gouda cumin
Ingrédients pour une dizaine de galettes:
2 œufs
100g de gouda au cumin
50g de chapelure
1 belle pomme de terre
sel
poivre
persil

Préparation :
Faire cuire une pomme de terre à l'anglaise (mettre dans une casserole d'eau salée froide puis porter à ébullition : cette technique permet de garantir une cuisson homogène de la pomme de terre).
Pendant ce temps, râper le gouda au cumin et réserver dans un saladier.
Séparer les blancs des jaunes. Réserver les jaunes. Monter les blancs en neige dans un saladier.
Éplucher la pomme de terre et l'écraser à la fourchette. Ajouter les deux jaunes d'œufs. Mélanger rapidement afin que les jaunes ne cuisent pas. Ajouter le gouda râpé : il fond en se mélangeant à la pomme de terre. Ajouter la chapelure. Saler, poivrer, ajouter le persil. Ajouter délicatement les œufs en neige cuillerée par cuillerée afin de ne pas "casser" les blancs.
Pour l'apéro : façonner en boulettes, rouler dans de la chapelure et faire dorer dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Égoutter sur un papier absorbant. Servir sur une pique en bois.
En entrée ou en plat : façonner en galettes, faire dorer dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Égoutter sur un papier absorbant. Servir avec une salade.

Galettes de quinoa rouge et blanc aux légumes

Toujours une petite impro autour du quinoa ...

galettes quinoa légumesIngrédients
1 bol de quinoa rouge et blanc cuit
1/2 bol de flocons d'avoine
1 à 2 œufs
1 échalote
1 carotte
1 poireau
sel, poivre

Préparation :
Éplucher la carotte et la détailler en dés très fins. Émincer le poireau en fines lamelles.
Dans une poêle, faire revenir l'échalote ciselée dans un peu d'huile d'olive. Faire suer quelques minutes. Ajouter la carotte et le poireau. Faire revenir 10mn. Réserver.
Dans un saladier, mélanger le quinoa et l'avoine. Ajouter les légumes ainsi que un à deux œufs afin d'obtenir un mélange un peu collant. Saler, poivrer. Former des galettes et les cuire au four 15mn à 180°.
galettes prêtes à cuire

Galettes de quinoa rouge et blanc au comté

Petite improvisation autour du quinoa pour recycler des restes ... Pour plus de facilité (les galettes de quinoa étant un peu difficiles à travailler) et plus de légèreté (éviter le bain d'huile), j'ai choisi de les cuire au four dans des petits moules à muffins ...

galettesIngrédients
1 bol de quinoa rouge et blanc cuit
1/2 bol de flocons d'avoine
1 à 2 œufs
1 échalote
sel, poivre
comté

Préparation :
Dans un saladier, mélanger le quinoa et l'avoine. Saler, poivrer. Ajouter l'échalotte ciselée et un à deux oeufs afin d'obtenir un mélange un peu collant.

Version au four :
Prélever une demi cuillère à soupe de mélange, disposer dans un moule à muffin. Creuser légèrement le centre. Ajouter des dés de comté. Recouvrir d'une demi cuillère à soupe de mélange quinoa avoine. Recommencer jusqu'à épuisement de la farce. Faire cuire 15mn à 180°.
dressageVersion à la poêle :
Prélever une cuillère à soupe de mélange, former une boule, creuser un petit trou au centre. Y déposer deux ou trois petits dés de comté et refermer la galette. Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte. Faire chauffer 4 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une poêle et faire dorer les galettes 5 mn de chaque côté. Déposer sur un papier absorbant.
comté filant

vendredi 2 novembre 2007

Divin sorbet litchis framboises - très léger et sans sorbetière (PS ne surtout pas dire comment vous le faites, on ne vous croirait pas)

Il n'y a qu'un mot délicieux, succulent, excellent. Bon d'accord, ça fait trois mots, mais c'est pour vous dire à quel point c'est bon ! Inspiré d'une recette du livre "50 recettes pour rester canon", aux éditions Tana. A peine adapté, divin...>Cela faisait longtemps que je voyais des recettes de sorbets sans sorbetière, dans lesquelles on préconise de mixer au blender des ingrédients surgelés. Autant dire que j'étais très dubitative sur le résultat obtenu. A tort, la texture est onctueuse à souhait. On ne dirait jamais qu'il ne s'agit pas d'un sorbet traditionnel. Et ce petit goût litchis framboises (très Hermé-en), raffiné, gourmand et si léger ! A se damner.

sorbet litchiIngrédients
1 boîte de litchis au sirop
3 cuillères à soupe de framboises fraîches surgelées
3 cuillères à soupe de vodka quelques gouttes de jus de citron et éventuellement un peu d'édulcorant liquide

Préparation :
Placer la boite de litchis au congélateur quelques heures.
Au moment de déguster, placer la boite de litchis sous l'eau chaude. Ouvrir des deux côtés, sortir le bloc de glace en poussant d'un côté. Placer dans le blender avec les framboises surgelées et mixer. Quand la pâte est homogène ajouter la vodka le jus de citron et un peu d'édulcorant liquide. Mixer, verser dans des coupes. Décorer de framboises fraîches ou de litchis suivant la saison, sinon quelques zestes de citron vert seront parfaits.

Tortilla de patatas d'après Jacques Thorel, ou quand un chef étoilé tranforme l'omelette aux pommes de terre en recette inavouable

omelette aux pommes de terre
A moitié espagnole d'origine, la tortilla de patatas n'a pas de secrets pour moi ... Enfin je peux l'avouer, je n'ai jamais réussi mes tortillas aussi bien que ma grand-mère. Un jour en regardant ma tante et ma grand-mère cuisiner, j'ai compris leur secret ... le petit truc en plus qui donnait du goût à l'omelette et qui faisait qu'elle n'accrochait jamais au fond de la poêle. Juste avant de verser les œufs battus sur les rondelles de pommes de terre revenues à la poêle, ma tante (soucieuse de sa ligne) prit la précaution de retirer un peu d'huile ... Au bout de 2 (petits) verres, et laissant malgré tout une belle quantité d'huile d'olive au fond de la poêle, elle remit la poêle sur le feu et versa les œufs battus. Je crois que depuis cette date, je n'ai plus voulu retoucher à la fameuse tortilla de ma grand-mère ! Et je ne m'étonne plus que les miennes n'aient pas le même goût !
La recette de Chips'Omelette dans le livre Trop bon et pas cher de Jacques Thorel a éveillé ma curiosité. Ma première réaction a été de me dire que cela devait être trop gras ... la minute d'après, repensant à la tortilla de Mamé, je me disais qu'après tout, ce n'était pas forcément une telle hérésie diététique. Recette testée hier soir et franchement, c'est bon et rapide à faire. Pas de patates à éplucher, pas de patates à faire revenir 30mn dans l'huile ... Et un goût plutôt authentique.

tortillaIngrédients pour 3 personnes:
4 œufs
1 grosse poignée de chips
une pincée de sel
poivre
un peu d'huile

Préparation :
Battre les œufs, saler très légèrement. Poivrer. Ajouter les chips et laisser reposer 10mn.
Faire chauffer un peu d'huile au fond d'une poêle, verser la préparation et faire revenir. A mi cuisson, faire glisser l'omelette sur une assiette, puis la retourner dans la poêle. Poursuivre la cuisson. A déguster à l'apéritif ou en plat avec une salade. A agrémenter de tout ce qui vous passe par la tête : artichauts confits, asperges, jambon, chorizo, lardons, oignons ...

Dulce de leche - Confiture de lait pour les nuls en 20 étapes détaillées

Plutôt que de me lancer dans une recette de Dulce de Leche traditionnelle en faisant revenir longuement du lait et du sucre dans une casserole avec quelques billes pour éviter que cela n'attache, je me suis lancée dans la version "foolproof", plus rapide, plus économique, excellente et inratable ... Voici donc la fameuse recette de la confiture de lait "pour les nuls" !!!

dulce de leche
Ingrédients :
une boîte de lait concentré sucré
de l'eau
Nota : choisir la bonne boîte de lait concentré sucré constitue la partie la plus délicate de la recette (lol) ! Je vous conseille d'utiliser une boîte de 397g (sinon penser à adapter le temps de cuisson) et si possible sans système d'ouverture rapide.

Ustensiles :
une cocotte minute (le panier vapeur n'est pas indispensable mais permet de minimiser les risques de brûlure)
une manique
un ouvre boite
une cuillère à café
un pot hermétique en verre pour la conservation

Préparation :
  1. Placer la boîte de lait concentré sucré dans le panier vapeur.
  2. Verser de l'eau jusqu'à 1 cm au dessus du couvercle de la boîte.
  3. Fermer la cocotte. Cette étape est déterminante pour une cuisson optimale.
  4. Allumer le feu.
  5. Lorsque la soupape commence à tourner, diminuer le feu.
  6. Regarder l'heure et compter 45mn de cuisson afin d'obtenir une belle couleur ambrée et une texture crémeuse (si vous souhaitez une texture plus liquide, diminuez le temps de cuisson de 10mn).
  7. Éteindre le feu.
  8. Retirer la soupape.
  9. Attendre que toute la vapeur excédentaire se soit échappée.
  10. Ouvrir la cocotte.
  11. Retirer le panier vapeur sans se brûler (utiliser une manique).
  12. Retirer la boîte de lait concentré sucré et la poser sur un dessous de plat.
  13. Laisser refroidir à température ambiante.
  14. Au moment de déguster : ouvrir la boîte à l'aide d'un ouvre boîte.
  15. Mélanger le contenu à l'aide d'une petite cuillère afin de bien homogénéiser la préparation.
  16. Lécher la petite cuillère avant de la mettre à laver.
  17. Se servir (et éventuellement servir les autres).
  18. Verser le reste de confiture de lait dans un récipient en verre.
  19. Fermer hermétiquement.
  20. Conserver au réfrigérateur.
3 bonnes raisons pour préparer jusqu'à 5 boîtes en même temps :
  1. C'est écologique : vous dépenserez autant d'énergie en cuisant 5 boites dans votre cocotte minute qu'en cuisant une seule.
  2. La confiture de lait dans sa boîte de conserve bien hermétique se conserve parfaitement (ben oui !!! c'est le principe !)
  3. Le dulce de leche est extrêmement addictif et vous viendrez vite à bout du premier pot.

dimanche 28 octobre 2007

Radis en marinade d'après les baguettes magiques d'une chinoise de Lyon, original, simplissime et très très bon

Une petite recette toute simple et délicieuse ... issue du livre "Les baguettes magiques d'une chinoise de Lyon", publié aux éditions Tana, dans la collection Mon Grain de Sel. Le résultat est vraiment excellent : le radis ainsi mariné perd de son agressivité. Une petite entrée exotique rafraichissante et légère à essayer d'urgence. Et à décliner à l'envie : ça me tenterait bien d'essayer avec des carottes coupées en rondelles très fines.

radisIngrédients :
1 botte de radis
4 cuillères à soupe de sauce soja
3 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
3 cuillères à soupe de vinaigre
2 cuillères à café d'huile de sésame
2 cuillères à café d'huile de tournesol 4 graines
1 verre d'eau froide
1 gousse d'ail
1 pincée de sel

Préparation :
Dans un saladier, mélanger le vinaigre, le sucre et le sel jusqu'à dissolution. Ajouter la sauce soja, puis les 2 variétés d'huile. Ajouter un petit verre d'eau froide et mélanger. Ajouter l'ail détaillé en petits dés.
Laver et équeuter les radis. Les écraser un par un sur une planche avec le plat de la main ou une spatule en bois afin de les ouvrir. Ajouter à la marinade et réserver .au frais 20mn minimum.

Ma photo préférée, pour Edith ...

logo
Edith du blog Mes tables de fête a lancé le concours des plus belles photos culinaires. L'idée étant de lui poster notre photo préférée : "celle qui vous a enchanté, celle qui vous a fait dire en la mettant en ligne avec votre recette: " C'est la meilleure que j'ai faite " celle qui nous fait saliver devant notre écran et qui nous donne envie de faire tout de suite la recette, celle dont la mise en scène, la netteté, les couleurs, la justesse par rapport à la recette sont une pure merveille à vos yeux."

Mes photos sont simples, centrées sur le produit, sans mise en scène, prises avec un appareil compact numérique. En fait, mes photos sont souvent prises à la va vite juste au moment de passer à table : entre un enfant qui s'impatiente et la peur que le plat refroidisse (je trouve qu'il y a deux règles incontournables en cuisine : que les plats soient correctement assaisonnés (ni trop, ni pas assez) et servis à la bonne température... il n'y a rien que je déteste autant qu'un plat - même succulent - servi froid). J'utilise ma vaisselle de tous les jours et la lumière ... du moment. Or comme je cuisine plutôt le soir, ça devient difficile d'avoir une luminosité correcte. Souvent je regrette de ne pas avoir pris plus de temps pour "mettre en scène". Mais il y a aussi des photos dont je suis fière : celles qui mettent en avant le produit et qui donnent envie de croquer dedans.

J'ai eu du mal à choisir ma photo préférée ...

mosaique
  • le poulet au curcuma en train de mijoter, avec la cuillère à soupe prête à piocher dans le plat, si réaliste ... je sens encore les effluves d'épices dans ma cuisine !
  • ma soupe chinoise vert ivoire, présentée sur un plateau en bambou avec des baguettes chinoises
  • des macarons de Pierre Hermé ... appétissants, sauf que ce n'est pas moi qui les ai préparés
  • une soupe froide de melon aux fraises et à l'huile d'olive, avec un accord parfait entre la couleur de la soupe, le plateau et le sol de la cuisine ... un heureux hasard
  • le fameux poulet au curcuma présenté sur une barquette de bambou, dressée sur un plateau en bois et surmontée d'un peu de roquette pour donner du volume et de la fraîcheur au plat. J'adore cette photos, les couleurs, les matériaux naturels ... le seul problème étant que je n'avais pas assez de lumière naturelle et qu'elle est un peu floue. Dommage !
  • un plat de poulet sel et poivre accompagné d'un risotto aux accents mi-orientaux, mi-méditerranéens.
  • une religieuse de poulet au curcuma (quoi encore lui !!!), réalisée pour le KKVKn°20
  • des muffins à l'huile d'olive, au citron et au pavot, une photo toute simple avec un beau contraste entre l'assiette sombre et le muffin
  • une tarte aux abricots accompagnée de sorbet à la framboise, au contraste saisissant


Finalement c'est bien le poulet au curcuma qui a eu ma préférence : mais encore une autre photo : les barques en bambou disposées sur le plan de travail, tout juste finalisées, avant dressage sur le plateau de présentation ... J'aime l'angle sous lequel la photo est prise, donnant une véritable impression de perspective et de volume. La couleur est belle, la luminosité aussi...

barquette de poulet

Easy won ton soup - une "création du frigo" absolument bluffante

logo de Lilizen
Lilizen avec son petit jeu "création du frigo" m'offre un excellent prétexte pour poster cette recette de soupe aux won tons, réalisée ... avec les restes du frigo. Résultat : un petit plat chinois très authentique en goût pour un effort relativement minime. Bluffant !

soupe de won tonsIngrédients pour une vingtaine de Won tons:
un reste de carrés de pâte pour won ton
2 saucisses Brats au oignons et au vin blanc
1 steak haché de jambon
1 carotte
1 poireau
2 gros champignons de Paris
poivre
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à café d'Umeboshi
gingembre haché
ciboulette
1,5 L d'eau

Préparation :
Mettre une cocotte d'eau à bouillir (inutile d'utiliser une cocotte minute pour cette recette, n'importe quelle cocotte avec panier vapeur fera l'affaire).
Éplucher la carotte et la détailler en dés. Rincer le poireau et détailler le blanc en rondelles fines (conserver la partie verte pour une soupe de légumes classique). Mettre la moitié des légumes dans l'eau bouillante. Ajouter un champignon de Paris coupé en dés. Assaisonner l'eau avec 2 cuillères à soupe de sauce soja et 2 cuillères à café d'umeboshi (ces sauces étant très salées, inutile de rajouter du sel ou un bouillon cube. Poivrer. Faire cuire 10mn. Prélever les légumes à l'aide d'une écumoire et conserver le bouillon à frémissement.
Dans un saladier, mélanger la chair des saucisses, le steak haché de jambon et les légumes cuits. Poivrer (les ingrédients sont déjà salés). Prélever une belle cuillère à café de farce et la déposer au centre d'un carré de won ton. Rassembler les extrémités au centre et tourner de façon à souder les bords en formant une aumônière. Déposer le won ton sur le panier vapeur de votre cocotte. Recommencer jusqu'à épuisement de la farce.
Couper le dernier champignon de Paris en lamelles. Verser les légumes restants (une demi carotte en dés, un demi poireau en rondelles, le champignon en lamelles) dans le bouillon frémissant. Augmenter un peu le feu pour retrouver une ébullition. Poser le panier vapeur et refermer le couvercle de la cocotte. Faire cuire 10mn.
Verser dans un bol un peu de bouillon de légumes. Parsemer de ciboulette ciselée et d'un peu gingembre haché. Ajouter 3-4 won tons par personne.
Nota : les pointes des won tons se colorent en brun foncé à la cuisson : c'est dû à la vapeur de sauce soja qui retombe sur les won tons en cours de cuisson. Si vous souhaitez des won tons bien uniformes, il suffit d'ajouter la sauce soja juste avant de servir.

samedi 20 octobre 2007

Variations autour de la pizza pour un plateau télé : triangles gourmands poires, fourme d'ambert, raisins secs, pizza et carrés pomme cannelle

Coupe du monde de rugby oblige, ces derniers week ends les repas ressemblaient plus à des plateaux télé qu'à des menus trois étoiles. Au menu donc pizza maison à la demande de mon mari. Les restes de pâte sont le prétexte idéal pour décliner la pizza sous toutes ses formes, de l'entrée au dessert :
  • triangles gourmands à la poire, à la fourme d'ambert, aux raisins secs et aux amandes
  • pizza jambon, chèvre et œuf
  • carrés pomme cannelle aux amandes
Si vous avez un four à chaleur tournante, vous pouvez cuire les 3 en même temps (200°) en veillant à sortir les triangles et les carrés un peu avant. Finir la cuisson de la pizza en augmentant légèrement la température.
Sinon commencez par les triangles et les carrés sur une même plaque puis montez le four à 200° et faîtes cuire la pizza.

Pâte :
Ingrédients
150g d'eau
250g de farine
4g de sel
4g de levure de boulanger
un peu d'huile d'olive

Préparation :
Mettre les ingrédients dans la MAP et lancer le programme pâte. A la fin de celui-ci, pétrir la pâte. Prélever la moitié de la pâte, l'étaler finement afin de constituer une base de pizza et réserver sur un papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.
Couper la moitié de pâte restant en deux et abaisser en un petit cercle et un carré. Réserver sur un papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.

Ingrédients pour les triangles gourmands :
une poire
50g de fourme d'ambert
une cuillère à soupe de poudre d'amande
une poignée de raisins secs
quelques amandes effilées

Préparation :
Peler la poire et la couper en fines lamelles. Parsemer le cercle de pâte à pizza d'un peu de poudre d'amandes, disposer les lamelles de poires. Ajouter la fourme d'ambert coupée en dés ou en tranches fines. Répartir les raisins secs et les amandes effilées. Faire cuire 15mn environ à 200°. Couper en 8 parts égales et piquer avec une pique en bois pour servir en entrée.

Ingrédients pour la pizza
3 cuillères à soupe de coulis de tomates
1 cuillère à soupe de gruyère râpé
1 tranche de jambon
1 œuf
4 rondelles de fromage de chèvre
4 tranches de mozzarella
une demie courgette
un quart de poivron
olives
sel
poivre
origan
thym

Préparation :
Saler et poivrer le coulis de tomate, ajouter l'origan et le thym et répartir sur la pâte. Saupoudrer de gruyère râpé, ajouter éventuellement quelques tranches de mozzarella. Laver les légumes. Épépiner le poivron et le couper en lanières. Couper la courgette en très fines rondelles. Répartir sur la pizza. Ajouter le jambon coupé en dés et les rondelles de chèvre. Mettre au four 15 à 20mn à 220°. A ce stade il doit manquer quelques minutes de cuisson à la pâte. Séparer le blanc du jaune. Verser le blanc d'œuf au centre de la pizza. Ajouter les olives. Enfourner 3mn. Disposer le jaune d'œuf et cuire 2 mn supplémentaires. De cette façon le blanc d'œuf est parfaitement cuit et le jaune d'œuf reste coulant à souhait. Servir avec une salade verte.

Ingrédients pour les carrés pomme cannelle :
1 pomme
une cuillère à café de cannelle en poudre
1 sachet de sucre vanillé
1 cuillère à soupe d'amandes en poudre

Préparation :
Peler la pomme et la couper en fines lamelles. Répartir la poudre d'amandes sur un carré de pâte à pizza. Disposer les lamelles de pomme. Saupoudrer de sucre et de cannelle. Enfourner 15mn à 200°. Couper en carrés et manger tiède ou froid.

Brick au thon et à l'oeuf

Encore une recette très simple et ultra rapide à réaliser ! Traditionnellement servie en entrée, elle peut aussi faire office de plat principal accompagnée d'une salade.

brick au thonIngrédients pour une personne
1 feuille de brick
1 demi boite de thon
1 œuf
sel
poivre
cumin en poudre
coriandre en poudre
curcuma
persil
ciboulette
huile d'olive

Préparation :
Badigeonner la feuille de brick d'huile d'olive. Émietter le thon et le disposer en couronne au centre de la feuille de brick. Déposer un œuf au centre. Saler, poivrer, ajouter une pointe de cumin, une pointe de coriandre et un peu de curcuma. Parsemer de persil plat et de ciboulette ciselée. Refermer la feuille de brick en formant un carré (prendre le tiers supérieur de la feuille de brick et refermer sur le thon et l'œuf, procéder de même avec la partie inférieure, puis avec les côtés).
Faire chauffer une poêle avec un peu d'huile d'olive. Déposer la brick au thon, rabats vers le bas, et faire cuire à feu moyen - vif. Dès qu'elle est dorée, retourner la brick et faire dorer de l'autre côté. Déposer sur un papier absorbant, puis servir avec une salade verte.
Nota : la cuisson doit être assez rapide de façon à ce que le jaune d'œuf reste coulant.

Salade de pois chiches en 1mn chrono

Envie d'une entrée aux accents méditerranéens et pas le temps de cuisiner ? Optez pour la salade de pois chiches, réalisable en 1mn montre en main. Ultra simple, dépaysante... un maximum d'effet pour un minimum d'efforts.
Un petit conseil ayez la main légère sur le sel...
Version mezzé : à servir avec du tzatziki et des bâtonnets de légumes, du tarama, du haloumi frit, des kebbeh, du taboulé libanais, le tout accompagné de pain pita.

salade de pois chichesIngrédients
1 petite boîte de pois chiches
1 petite gousse d'ail
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
8 brins de persil plat

Dans un saladier, verser l'huile d'olive et le sel. Ajouter une belle quantité de pluches de persil plat et l'ail finement haché. Mélanger.
Égoutter et rincer les pois chiches, les ajouter dans le saladier et mélanger.
Vous pouvez servir de suite ou mettre au frais 30mn suivant vos goûts. Décorez de quelques rondelles d'oignon.

dimanche 14 octobre 2007

Ginger snaps - cookies au gingembre

Une vieille boîte en métal bleue, avec une carte de Cornouailles trône encore dans la cuisine de ma mère, souvenir d'un voyage scolaire au cours duquel je lui ai ramené des Cornwal Ginger Snaps. Plus pour la boîte que pour les biscuits d'ailleurs... Mais ceux ci s'avérèrent excellents. Le problème avec les cookies au gingembre c'est qu'il est encore difficile d'en trouver. Plus jeune, je guettais avec impatience nos voyages à Strasbourg (ou à Paris) : nous allions alors faire un saut que Marks & Spencer, dévorer les rayons des yeux, admirer toutes leurs épices et toutes ces spécialités anglaises : butterscotch, scones, pancakes, muffins, digestives, sponge cakes, shortbreads, hot cross buns ... et surtout les incontournables ginger snaps : croquants, fondants au goût entêtant de gingembre.
J'ai d'abord essayé la recette de Delphine du blog Tuyaux de Poêle avec 240g de farine, 1 cc de bicarbonate, 1 cc de gingembre moulu 120g de beurre, 2 cs de golden syrup et 120g de sucre. Faciles à faire, très bons, très croquants mais ... un goût de beurre prononcé qui ne me plait pas. J'ai testé une autre recette avec un œuf ... le goût était excellent mais la texture ressemblait plus à un pancake qu'à un cookie. Et puis j'ai découvert une recette sur Allrecipes que j'ai légèrement adaptée ... Excellente ! Avec un petit je ne sais quoi en plus (d'autres épices... mais chut ne le dites pas).

ginger snaps
Ingrédients pour 4 douzaines de cookies:
280g de farine
4g de gingembre en poudre
2g 1g de cannelle en poudre
1g une tête de clou de girofle réduite en poudre au mortier
2g de sel
5g de levure
165g de margarine
200g de sucre
1 œuf
15g d'eau
60g de mélasse Golden Syrup
20g de sucre pour le décor

Préparation :
Dans un saladier mélanger la farine, la levure et les épices.
Dans un deuxième saladier, mélanger la margarine et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit onctueux. Ajouter l'œuf, mélanger puis ajouter l'eau et le golden syrup. Mélanger. Ajouter les ingrédients secs.
Prélever des boules de pâte de la taille d'une noix, rouler dans du sucre puis aplatir entre les mains et poser sur un papier cuisson. Cuire 8 à 10mn à 175°.
La pâte étant assez difficile à travailler, former une galette de 2 à 3 cm d'épaisseur et mettre au congélateur minimum 30mn. Couper ensuite des carrés de pâte (cela reste possible même si elle est légèrement congelée, à condition d'utiliser un grand couteau). Façonner en boule et aplatir : la pâte ne colle pas ! Poser sur un papier cuisson. Cuire 10mn - 12mn à 175° pour un résultat plus croustillant.

Tuiles aux amandes

Évidemment, la recette est aussi parfaite avec des amandes.

tuile aux amandesIngrédients :
75g de beurre
75g de sucre
25g de glucose
25g de lait
25g d'amandes en poudre
100g d'amandes effilées

Préparation :
Mélanger le beurre, le sucre, le glucose et le lait dans une casserole et porter à ébulition. Débarrasser dans un saladier et ajouter les amandes en poudre. Mélanger, ajouter les amandes effilées. Mettre au frigo 30mn.
Prélever une cuillère de mélange et dresser sur un papier sulfurisé, étaler avec le doigt ou le dos d'une cuillère en formant des cercles. Bien espacer car les tuiles s'étalent à la cuisson. Faire cuire environ 8 minutes à 180°. Sitôt sorties du four, poser sur une bouteille plastique afin de donner une forme incurvée.

Tuile aux amandes façonnée en cône, sorbet à l'abricot et au thym

tuile+sorbet

Tuiles noires et blanches aux 2 sésames

Dans mon blogcolis, j'avais choisi d'envoyer à Marie du sésame blanc et du sésame noir. J'adore en mettre dans mes pains aux céréales ou en décor sur mes petits pains sans pétrissage. Ne sachant pas si la boulange l'intéressait je lui avais promis de poster ma recette de tuile aux deux sésames. Un régal pour les yeux et un délice à savourer au moment du thé ou en accompagnement d'une glace par exemple.

tuile aux 2 sésamesIngrédients :
75g de beurre
75g de sucre
25g de glucose
25g de lait
25g d'amandes en poudre
50g de sésame blond
50g de sésame noir

Préparation :
Mélanger le beurre, le sucre, le glucose et le lait dans une casserole et porter à ébulition. Débarrasser dans un saladier et ajouter les amandes. Mélanger, ajouter les graines de sésame. Mettre au frigo 30mn.
Prélever une cuillère de mélange et dresser sur un papier sulfurisé, étaler avec le doigt ou le dos d'une cuillère en formant des cercles. Bien espacer car les tuiles s'étalent à la cuisson. Faire cuire environ 8 minutes à 180°. Sitôt sorties du four, poser sur une bouteille plastique afin de donner une forme incurvée.

St Genix - brioche aux pralines roses

Le St Genix est une spécialité du Sud de la France (Valence, Romans, mais aussi la Savoie). A chaque visite chez mes parents nous prenons un St Genix chez le boulanger... Une brioche aux parfums de fleur d'oranger fourrée de pralines roses. Délicieux, mais parfois écœurant tellement les pralines sont grosses et sucrées. Ma mère essaie parfois d'en faire mais sans égaler le résultat du boulanger (mie trop dense, brioche qui ne lève pas assez). Elle a bien tenté de demander à la boulangère sa recette mais la réponse fut catégorique : " Laissez nous faire, c'est notre métier". Mais avec une MAP, facile d'obtenir un excellent résultat ! Et en plus je peux les façonner comme je le souhaite. Plutôt que de faire une brioche allongée fourrée aux pralines entières comme celle du boulanger, je peux faire une brioche tressée, une brioche façon chinois, avec des éclats de pralines, plus légers pour un résultat tout aussi gourmand !
PS : Le secret pour obtenir une belle brioche bien aérée : sortir les ingrédients du réfrigérateur à l'avance afin qu'ils soient à température ambiante.

st GenixIngrédients:
Poolish :
50ml de lait tiède
50g de farine
1 sachet de levure de boulanger Ancel

Pâton
50ml de lait
2 œufs ou 100g de jaunes d'œufs si vous souhaitez une excuse pour faire des macarons
4 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
1 cuillère à café de sel
400 g de farine T55
100 g d'amandes en poudre
50 g de sucre
90 g de beurre pommade
100g de pralines roses en morceaux

Recette
Faire un poolish en mélangeant 50ml de lait tiède (37° - au delà de 40° la levure meurt) et 50 g de farine, avec la levure. Laisser reposer 1h.

Mettre dans la MAP le lait, les œufs préalablement battus, l'eau de fleur d'oranger, le sel, la farine, les amandes, le sucre et lancer le programme pâte. Ajouter le poolish après 5mn environ quand le pâton est grossièrement formé. Ajouter ensuite le beurre progressivement. On obtient un beau pâton bien lisse et très légèrement collant.
Suivant le résultat que vous souhaitez obtenir vous pouvez :
  • Relancer le pétrissage à la fin du programme pâte, ajouter les pralines 2-3 mn avant la fin du pétrissage puis couper la MAP. Façonner le pâton en forme de tresse ou garnir un moule à brioche classique
  • Relancer le pétrissage à la fin du programme pâte, puis couper la MAP. Étaler le pâton sur le plan de travail en un grand rectangle, garnir de pralines roses jusque 3 cm des bords, rouler en boudin et souder les bords. Disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  • Relancer le pétrissage à la fin du programme pâte, puis couper la MAP. Étaler le pâton sur le plan de travail en un grand rectangle, garnir de pralines roses, rouler en boudin puis couper en 6 tronçons égaux. Garnir un moule à gateau en formant une marguerite avec les tronçons couchés sur le côté (les pralines sont alors visibles)

St Genix : le pâton
Faire lever 2h. Badigeonner de jaune d'œuf ou de lait pour la dorure, décorer de sucre grain. Cuire 20 à 30mn à 180°.
Protéger avec du papier aluminium si la brioche dore trop vite.

St Genix cuit

Quinzaine des colis et des surprises : après le bookblog, un blogcolis luxembourgeois et des desserts pour fêter l'Aïd

La semaine dernière était placée sous le signe des envois en tous genres : les impôts, les charges (oups pas glop), le bookblog destiné à Mamina et le blogcolis pour Marie...

mes envois
Cette semaine : à mon tour d'être gâtée !
Lundi dernier en rentrant du travail, deux surprises : le Bookblog envoyé par Sido et un récépissé m'annonçant qu'un colis provenant de l'étranger m'attendait à la poste. Cette semaine étant très chargée (changement de poste, des déplacements), je n'ai pas eu le temps de chercher mon colis tout de suite... C'est maintenant chose faite !
Mon colis vient du Luxembourg (tiens, je ne crois pas connaître de bloggeuse luxembourgeoise). Je regarde le nom : Mari ... Là encore le nom ne me dit rien. Le colis est soigneusement préparé avec un joli papier imprimé dans le fond et du papier transparent par dessus pour protéger. Je devine à travers une carte postale et un livre. Je retire le papier de protection.

colisVite une photo et je finis de déballer le colis.

blogcolis
  • une carte postale de Luxembourg, avec un gentil mot de Mari et les coordonnées de son blog :La dinette de Mari
  • le livre "Carré Gourmand"
  • de la moutarde de Luxembourg
  • un mini pot de confiture de mirabelles maison
  • des morceaux de sucre aux formes fantaisie (ça tombe bien, je n'ai jamais de sucre en morceaux à offrir à mes invités)
  • du thé à l'hibiscus, à l'églantier, au sureau
  • un marzipan (je n'en suis pas fan mais ça me rappelle mon enfance : que ce soit l'Alsace ou l'Espagne, les marzipan faisaient partie des desserts traditionnels autour de Noël, c'est donc avec plaisir que je le mangerai)
  • des spéculoos
  • 3 gaufres au chocolat
  • 2 gateaux à la frangipanes
  • 1 petit paquet de bonbons gélifiés, qui ont du faire 5 secondes (mon fils s'étant précipité dessus : nota j'ai dû recadrer la photo car on voyait la main de mon fils qui tentait de récupérer les bonbons !)
Merci Mari pour toutes ces petites choses qui s'accordent parfaitement avec mon goût pour le sucré ! Et merci Clairechen évidemment pour l'organisation du blogcolis !

Je pensais en avoir fini avec les surprises pour cette semaine, mais non. Samedi midi, quelqu'un sonne à notre porte ! Surprise ! C'est Khadija, la nourrice de mon fils, qui nous amenait une assiette de gâteaux pour fêter l'Aïd ! Des amandes, du miel, de la fleur d'oranger, du citron ... Un délice ... Il faudra que je pense à lui demander ses recettes ! En attendant bonne fête à tous les musulmans !

desserts Aid

lundi 8 octobre 2007

Bookblog reçu - merci Sido

Une jolie surprise m'attendait aujourd'hui en rentrant du travail ! Une petite enveloppe épaisse délicatement posée sur le buffet de la salle à manger : bizarre, je ne connais pas l'expéditrice ... une certaine Sido ! Ca sent le bookblog à plein nez, lol !
Avec une certaine impatience j'ouvre l'enveloppe, pressée de découvrir, qui est Sido, si elle a un blog, lequel et surtout ... le livre qu'elle a choisi pour moi.
Une belle couverture couleur brique avec en photo une cocotte de bœuf bourguignon qui résume à elle seule l'esprit du livre : "cuisine bourguignonne" : des recettes simples et des plats roboratifs traditionnels.
Dans sa gentille lettre, Sido me dit avoir choisi ce livre parce que j'aime "découvrir la cuisine d'ailleurs". Comme dirait mon fils "c'est gagné, c'est gagné !". J'adore en effet cuisiner des plats que je ne connais pas. Et la cuisine bourguignonne, bien que typiquement française, ne fait pas du tout partie de ma culture culinaire. Je garde un excellent souvenir de mon dernier séjour dans le Morvan (et de mon passage dans 2 excellents restaurants) et du retour en train, où le Conseil Régional de Bourgogne proposait une animation autour de la cuisine bourguignonne. J'avais alors gouté des gougères, de la brioche aux gratons et quelques spécialités charcutières. Grâce à Sido, je vais maintenant pouvoir reproduire ces recettes moi-même !
Au passage c'est aussi l'occasion de (re)découvrir son blog.
Un très grand merci donc à Sido pour ce livre et à Isa pour l'organisation du bookblog.

bookblog

samedi 6 octobre 2007

Soupe de champignons maison (vraiment trop trop bon)

Au menu ce soir, soupe de champignons maison et variations autour du quinoa (galettes de quinoa et légumes, petit gâteau de quinoa au cœur fondant de comté, et tomates farcies à la viande et au quinoa- recipes coming soon).
L'air de rien cette petite soupe si simple, réalisée en un tour de main, m'a replongée des années en arrière ! Je crois que je n'avais pas mangé de soupe aux champignons maison depuis mon enfance ... Lorsque j'avais 5-6 ans, la rentrée était synonyme de longues balades dans les bois, à la recherche de champignons, bolets et coulemelles notamment. Les montagnes commençaient à se teinter de rouge doré, la terre humide dégageait une forte odeur de humus. Nous rentrions à la maison avec nos trouvailles et souvent ma mère préparait la champignons en soupe ... Un délice.
Nous avons par la suite perdu cette habitude (Tchernobyl oblige) et j'ai mis des années avant de me remettre à manger des champignons. Aujourd'hui encore j'ai du mal à acheter des champignons. Toutefois en regardant ce matin les recettes de Mamina je n'ai pas pu résister à l'envie d'en acheter. En allant chez le primeur, je n'ai pas pu me résoudre à prendre des girolles d'Ukraine ou des pleurotes de Russie, par contre j'ai acheté des champignons de Paris. J'avais oublié à quel point même une simple soupe aux champignons de Paris peut être savoureuse !

soupe champignons de ParisIngrédients
500g de champignons de Paris ("pieds coupés")
800ml d'eau
2 bouillons cubes
1 oignon
1 échalote
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
20cl de crème fraîche
herbes fraiches : persil, ciboulette etc

Préparation
Faire chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une cocotte et y faire suer l'oignon et l'échalote coupés en dés. Ajouter les champignons épluchés et coupés en lamelles. Faire revenir quelques minutes. Ajouter l'eau et les bouillons cubes. Porter à ébullition, puis laisser mijoter 15mn. Mixer finement. Ajouter la crème fraîche et décorer d'herbes (inutile de rectifier l'assaisonnement à mon goût).

Cookies à l'avoine, au chocolat et à la noix de coco - tendance bio

Il y a quelques années j'étais tombée sur une recette de cookies à base de flocons d'avoine. J'avoue que j'étais plutôt surprise et intriguée : quel goût pouvaient avoir ces cookies ? la texture était elle différente ? La recette est restée longtemps dans mes placards sans que je ne la teste. Puis un hiver je me suis décidée. Le résultat n'était pas très probant : cela tenait plus du gâteau sec, limite étouffe chrétien, que du cookie. J'ai donc laissé tombé. Jusque la semaine dernière ... Cette fois-ci je n'étais pas en quête du cookie parfait, mais de cookies "sains" tendance bio associant chocolat et noix de coco ... J'ai donc remplacé la farine par des amandes en poudre et du son d'avoine, le sucre blanc par du rapadura et du sirop d'agave etc. Le résultat est excellent : biscuits croquants, équilibrés (pas trop sucrés) avec juste ce qu'il faut de noix de coco !

cookies avoineIngrédients :
80g de beurre
20g de sucre rapadura
20g de sirop d'agave
30g de noix de coco
80g d'amandes en poudre
30g de son d'avoine
1 cuillère à soupe de cacao non sucré
1 cuillère à soupe d'écorces d'oranges confites

Dans un saladier, mélanger le beurre et le sucre rapadura jusqu'à obtenir une texture crémeuse. Ajouter les autres ingrédients en terminant pas les écorces d'oranges. Bien mélanger. Laisser reposer 1h.
Étaler la pâte et détailler à l'emporte pièce des cercles de 4-5cm. Déposer sur un papier sulfurisé sur une plaque de cuisson (nota : la pâte s'étale un peu à la cuisson). Cuire 12mn environ à 180° four chaud.

dimanche 30 septembre 2007

Blogcolis prêt pour expédition - photos !

Il y a quelques jours, j'ai reçu un mail de Clairechen m'indiquant le nom de la destinataire de mon blogcolis ! C'est ma première participation et j'étais impatiente de découvrir à qui je dois envoyer ce petit cadeau gourmand ! J'ai pris beaucoup de plaisir à le préparer. Le voici enfin prêt à partir. Je vais essayer de convaincre mon mari de le poster demain (je change de poste et de lieu de travail demain, donc je ne vais pas m'aventurer avec un colis, sans savoir où se trouve la poste la plus proche) sinon il partira en fin de semaine !

En exclu, la photo de mon blogcolis :

blogcolis prêt à expédier
Je vous l'avait dit ... il est prêt à être expédié ! Vous ne vouliez pas en plus découvrir qui je dois l'envoyer et ce qu'il contient ... Si ? OK ! Voici une photo du contenu du blogcolis :

blogcolis
Non, sérieusement je laisse à ma destinataire le privilège de découvrir le colis en premier !!!

Merci Clairechen et Flo pour l'organisation du blogcolis !

samedi 29 septembre 2007

Black & White cookies - cookies parfaits aux 2 chocolats

J'aime beaucoup les cookies, mais j'en trouve peu réellement à mon goût : j'aime les cookies croquants, craquants sur les côtés et fondants, un peu "chewy" à l'intérieur... J'ai testé de nombreuses recettes sans jamais obtenir le résultat que je souhaitais : cookies trop dûrs, ou bien tendres, le dessus qui ne se craquèle pas... Jusqu'à la semaine dernière ! Partant d'une recette qui devait servir de base à un cheesecake, j'ai transformé un reste de pâte en petits biscuits chocolatés .... Résultats : un biscuit au goût de chocolat très prononcé et extrêmement croquant ... Quelques adaptations et voici une recette de cookies croquants au cœur tendre : la recette parfaite pour moi.
Deux petits conseils : ne pas cuire trop fort (les bords ne doivent pas brunir) et juste le temps qu'il faut (8 - 10mn pas plus).

cookies white and blackIngrédients
155g de farine
80g de cacao en poudre non sucré
150g de sucre blanc en poudre
150g de sucre rapadura
120g de beurre coupé en dés
1 œuf
1 cuillère à café de levure
1 pincée de sel
quelques carrés de chocolat blanc

Préparation
Dans un grand saladier mélanger la farine, le cacao, le sucre, la levure et le sel. Ajouter le beurre et travailler du bout des doigts de façon à obtenir un mélange sablonneux. Ajouter l'œuf entier battu et travailler à la fourchette. Former une boule et réfrigérer 1h.
Préchauffer le four à 160°. La pâte étant assez difficile à travailler, le plus simple est de prélever des boules de pâte avec une petite cuillère et de les aplatir en forme de cookies. Décorer de carrés de chocolat blanc coupés en morceaux. Enfourner 8 à 10mn (les cookies doivent être encore mous car ils durcissent en refroidissant).
Nota : la pâte se congèle très bien : former un boudin de pâte de 5cm de diamètre et le conserver dans un sac congélation. Par la suite il ne vous reste plus qu'à couper directement des rondelles de pâte avec un grand couteau (inutile de décongeler) et de les déposer sur un papier sulfurisé sur une plaque. Prolonger la cuisson de 2mn environ.

Autres idées de décors :amandes, noix, noix de cajou, noisettes, pignons, pistaches, raisins, smarties ...

cookies

dimanche 23 septembre 2007

Hommous minute au gomasio

Petit repas en famille hier midi avec au menu : salade de tomates - chèvre frais - noix, couscous, salade d'oranges, thé à la menthe. Au goûter : cheesecake et thé...
Le soir venu (quoi, comment , il est déjà 19h mais je n'ai pas vu le temps passer !), deux questions :
1. faut-il vraiment que je prépare quelque chose parce que personne n'a franchement faim ... même boutchou ne réclame pas son dîner
2. que faire du reste de pois chiches d'à midi ?
Après environ 10 longues secondes de réflexion, ce sera donc dîner léger aux tonalités grecques / libanaises avec des bâtonnets de légumes à tremper dans du tzatziki et du hommous.
Le hommous est très simple à réaliser et si on utilise des pois chiche en conserve, la recette est prête en 2 mn montre en main. Certaines recettes recommandent d'ajouter de l'ail ou du citron, je ne le fais pas. J'aime garder le goût du pois chiche quasi nature.
Je ne mets pas non plus de tahini(purée de sésame)dans mon hommous car je trouve le tahini trop amer. En revanche, j'ai utilisé du gomasio pour assaisonner mon hommous et ainsi garder la note de sésame. J'espère que Chrisos ne m'en voudra pas de ces entorses ...

hommosIngrédients
200g de pois chiches égouttés
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère de gomasio

Préparation
Mixer le tout jusqu'à obtenir une pâte lisse et onctueuse. Présenter dans un petit bol à mezzé. Avec le dos d'une cuillère faire un sillon en forme de cercle. Verser un filet d'huile d'olive dans ce sillon, parsemer de persil plat haché et décorer d'un peu de gomasio.
A déguster sur du pain libanais, avec des bâtonnets de crudités ou en remplacement de la mayonnaise dans un sandwich...

Céréalissime - mon pain idéal : complet et très riche en graines

Ce que j'aime dans le pain maison c'est de pouvoir varier les recettes à l'infini, composer mon propre pain suivant mes envies du moment... Peu (pas) de pain blanc à la maison et toujours quelques graines et tellement de possibilités de variation ! Voici ma dernière recette de pain 100% gourmande, pour un pain complet délicieusement croustillant et extra riche en graines.

cerealissimeIngrédients :
150g de farine Landgut "préparation pour pain complet" (blé complet, seigle, levain) - chez Lidl
150g de farine Markal "5 céréales et 3 graines" (blé T65, seigle, orge, riz, soja jaune, avoine décortiquée, flocons de 5 céréales, millet) - en magasin bio
100g de farine de seigle complète T180
50g de farine T55
50g de son d'avoine
325g d'eau
7g de sel
7g de levure de boulanger
1 cuillère à soupe de graines de lin doré
1 cuillère à soupe de graines de lin brun
1 cuillère à soupe de graines de sésame blond
1 cuillère à soupe de graines de sésame noir
1 cuillère à soupe de graines de tournesol
1 cuillère à soupe de graines de courge
1 cuillère à soupe de graines de pavot

Préparation :
Mettre l'eau, le sel, les graines dans le fond de la cuve. Terminer par les farines et la levure. Lancer le programme pâte. A la fin de celui-ci relancer le programme et couper à la fin du pétrissage. Former une boule et la déposer sur un papier sulfurisé. Mettre dans une cocotte et fermer. Laisser reposer 2h. Enfourner à 220° pour une heure - départ four froid. A 15 mn de la fin de la cuisson retirer le couvercle de la cocotte afin d'obtenir un pain croustillant.
Verser tous les ingrédients dans un grand saladier (dans ce cas utiliser 360g d'eau au lieu de 325). Mélanger grossièrement avec une cuillère en bois. Couvrir et laisser reposer 12h minimum (maxi 24h). Fariner le plan de travail, verser la pâte, la plier en 3 dans un sens, puis encore en 3 dans l'autre sens de façon à obtenir une boule. La déposer sur un papier sulfurisé. Mettre dans une cocotte et fermer. Laisser reposer 2 à 3h. Enfourner à 220° pour une heure - départ four froid. A 15 mn de la fin de la cuisson retirer le couvercle de la cocotte afin d'obtenir un pain croustillant.

mie

samedi 22 septembre 2007

Bookblog - ma mission

"Bonjour,Cuisine Gourmande.
Votre mission, si toutefois vous l'acceptez, est de faire parvenir un bookblog à BIIIIIIIIIP.
Comme toujours, si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le blog d'Isa nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Ce document s'autodétruira dans 5 secondes.
Bonne chance Cuisine Gourmande."

Edit : 07/10/2007
Mission accomplie : Mamina a bien reçu son bookblog : vous pouvez découvrir son message ici. Je suis soulagée car non seulement le livre lui plait mais en plus elle ne l'a pas encore !!! (ben oui, vu la bibliothèque de Mamina, c'est un sacré défi que de trouver le livre qu'elle n'a pas encore ! Merci Isa pour ce jeu et merci Mamina pour ton adorable mail et pour ton billet si gentil.

vendredi 21 septembre 2007

Bookblog - une cuisine, des livres

A 18 ans, je suis montée à Paris pour mes études. J'ai demandé à Mamie, qui souhaitait m'offrir un cadeau, de m'acheter un livre de cuisine. La mission est beaucoup plus difficile qu'il n'y parait car de nombreux critères entrent en compte. Mamie a choisi "Les recettes faciles" de Françoise Bernard. Un vrai livre "de cuisine", le genre de livre qui siège au beau milieu du plan de travail et qui avec les années se macule de farine, d'œuf et de beurre au gré des recettes réalisées. Pas très ludique, peu d'illustrations, mais indispensable pour une cuisinière débutante : il contient toutes les bases de la cuisine française. Je le retrouve avec plaisir lorsque je cherche les proportions d'un clafoutis ou d'un baba. Et chaque fois que je l'ouvre, j'ai une pensée pour Mamie et je re-lis avec émotion sa dédicace. Aussitôt je me retrouve projetée 10 - 15 ans en arrière, dans sa cuisine tandis qu'elle prépare un kouglopf ou un gâteau aux pommes. Que de souvenirs sous cette couverture ! Chacun de mes livres a son histoire mais celui-ci est sans doute un de mes préféré, non pas pour l'originalité des recettes ou ses illustrations, mais parce que c'est Mamie qui l'a choisi pour moi. Elle voulait m'offrir un cadeau qui m'accompagne au jour le jour, qui reste une référence ... Pari gagné !

Il y a deux semaines, Isa lançait le bookblog. Le principe : un échange de livres de cuisine entre bloggeurs (ou non bloggeurs d'ailleurs), petit jeu gourmand qui n'est pas sans rappeler le Blogcolis de Clairechen !
Pour cette première édition, 35 personnes se sont inscrites. J'attends avec une certaine impatience de découvrir la personne à qui je dois envoyer un livre (patience, patience, réponse ce week end en théorie). J'ai hâte de fureter sur son blog, découvrir ses goûts culinaires à travers ses recettes et ses billets et choisir le livre que je vais lui envoyer.
J'ai passé une partie de mon après midi à la FNAC, à feuilleter des bouquins et à imaginer lequel je choisirai et les critères de choix : trouver un livre qui convienne aux goûts du bookblog-swapper tout en révélant un peu de moi ... La cerise sur le gâteau serait de la surprendre, lui faire découvrir de nouveaux horizons culinaires tout en "visant juste" : cuisine d'une autre région, d'un autre pays, ingrédients qui lui seront moins familiers mais qu'elle appréciera. Programme ambitieux !

Ce bookblog est aussi l'occasion de découvrir un peu mieux chaque bloggeur et de s'attarder sur son univers gourmand... Nous avons en effet jusqu'au 23 septembre pour publier un billet sur nos goûts culinaires...

A mon tour donc, je vous propose en quelques mots une balade à travers mon univers gourmand.

La cuisine de mon enfance :
  • beaucoup de pâtes, de riz, des périodes à influences végétariennes ... en tous cas pas (ou très peu) de cuisine traditionnelle française (c'est quoi un pot au feu?)
  • la cuisine espagnole (paella, cocido madrileño, gazpacho, empanadas etc)
  • la cuisine alsacienne (bredele...)
Mes sources d'inspirations :
J'aime :
  • tout ce qui est sucré (je pourrais m'arrêter là car cela me résume très bien : je suis un bec sucré - point barre)
  • jouer avec les épices
  • faire mon pain maison
  • tester de nouvelles recettes, surtout si ça ne ressemble à rien de connu (au moins on ne pourra pas dire que c'est raté !)
Je n'aime pas :
  • les fruits de mer (j'y suis allergique)
  • les pommes de terre
Mes centres d'intérêts en ce moment :
  • les recettes inavouables
  • le bio, le végétarien
Ma bibliothèque gourmande :

Je vous laisse la découvrir ici, et (les autres pages présentent des livres que j'ai eu l'occasion de feuilleter, qui me plaisent mais que je ne possède pas).

samedi 8 septembre 2007

Mosaïque de vacances - Crans Montana et Nyons

Grâce aux conseils de Valérie et Christine je peux maintenant réaliser des mosaïques de photos et autres montages et ainsi participer au jeu "Invitation au voyage" de Catherine. Merci les filles !
Voici donc une mosaïque de mes vacances à Crans Montana, dans le Valais Suisse. Au programme, des montagnes, de l'air pur, des écureuils et du chocolat pour se remettre des randos !

9 photos de Suisse

Bisse du Ro
Une petite vidéo trop craquante ...

video


Et quelques images de Nyons, dans la Drôme Provençale (spéciale dédicace à Christine.

Nyons

Chocofu - flan au chocolat au tofu soyeux (sans oeuf, sans lait, sans gluten) pour crise de conscience

Rentrée maussade après un été maussade ... Mini prise crise de conscience pour la semi écolo que je suis.
Inondations au nord, canicule et incendies au sud, tempêtes tropicales avant l'heure. Tout cela n'a pas arrêté de tourner dans ma tête. On nous répète depuis des années que nos erreurs dérèglent le climat, qu'il faut changer nos habitudes, consommer moins, consommer mieux, mais que faisons nous réellement ? Rien, nous attendons d'être au pied du mûr pour réagir...
Au quotidien, je fais déjà quelques gestes pour l'environnement (trier mes déchets, marcher ou utiliser les transports collectifs plutôt qu'utiliser la voiture, utiliser noix de lavage, liniment, ampoules à économie d'énergie...) pour autant il y a tant de gestes que je ne fais pas ou plutôt tant de choses que je continue à faire sans prendre la mesure de leur poids écologique. Sans oublier la dimension éthique ...
Mon esprit vagabonde d'un sujet à l'autre ...
Autre sujet de société : la "baisse du pouvoir d'achat" : c'est le maître de mot de la rentrée avec la flambée des prix des matières premières. De nombreux produits sont impactés : pain et pâtisseries chez le boulanger, mais aussi pâtes, biscuits et gâteaux industriels, viandes et poissons (tiens, serait-ce en raison des farines et des granulés qui servent à les nourrir ?), produits laitiers et dérivés (Nestlé a déjà annoncé en Suisse une hausse du prix de ses glaces ...) : la liste semble interminable. J'imagine que les plats préparés vont également augmenter ... Les traiteurs et les restaurateurs devraient aussi ajuster leurs prix... Comment maîtriser son budget dans de telles conditions ?
Lueur d'espoir ... Après tout je ne suis pas dépendante de ce temple de la consommation de l'industrie agro-alimentaire ... Re-découvrir les joies du fait maison et limiter les produits transformés sur lesquels les industriels se prennent de fortes marges ...
Produits transformés, raffinés, dénaturés, qui ont perdu leurs qualités nutritionnelles, trop gras, trop sucrés, trop salés ... (Tiens, ça me fait penser à un message du PNNS!). Pas très sain... Produits si simples à trouver, si simples à préparer, qui entretiennent notre dépendance. Les dérives de notre société de consommation : agriculture intensive, non rétribution des partenaires à leur juste valeur, produits importés, sur-packaging, ... On en revient à la notion de développement durable, d'éthique et d'écologie.
Finalement tout tourne autour de la même problématique : allier alimentation plaisir, santé, petit budget et écologie.

Revenir aux fondamentaux.

Un début de solution pour soulager ma conscience.
Un début de solution pour réconcilier équilibre alimentaire, équilibre financier et considérations éthico-écolos : oublier un maximum les produits transformés pour revenir vers les fondamentaux : des fruits, des légumes en grande quantité, des céréales et des légumineuses ... manger moins de viande, moins de produits laitiers, moins de graisse ou de sucre ajoutés. Privilégier les produits de saison, les producteurs locaux pour obtenir des produits de meilleurs qualité, moins chers et consommer écolo ! Privilégier le "fait maison" au maximum, acheter des produits bio et revenir à certaines bases de l'alimentation végétarienne pour équilibrer les repas.

Bonnes résolutions... et contradictions ! Parce que je reste avant tout un bec sucré et que je ne peux imaginer un bon repas sans un bon dessert ... voici une vrai recette gourmande qui limite néanmoins les graisses et sucres ajoutés. Inspirée de la mousse au chocolat au tofu soyeux de Valérie Cupillard voici donc mon Chocofu : un flan au chocolat au tofu soyeux, délicatement parfumé au gingembre et aux agrumes. Très bon, très onctueux, très rapide à préparer. Et si vous ne dîtes pas ce qu'il y a dedans, personne ne se doute qu'il n'y a ni œufs, ni beurre, ni lait, ni gluten ...

flan au chocolatIngrédients (pour un petit moule rond)
400g de tofu soyeux
100g de chocolat à 70% de cacao (Guanaja de Valrhona)
30g de sucre rapadura
60g de farine de riz
zeste de citron vert
une petite cuillère à café de gingembre râpé
25g de dés d'écorce d'orange confite

Préparation
Préchauffer le four à 180°.
Fondre le chocolat au bain marie. Ajouter le tofu soyeux et mélanger vigoureusement au fouet. Ajouter le sucre et la farine, mélanger à nouveau, puis incorporer le citron, le gingembre et les dés d'écorce d'orange. Verser dans un moule en silicone et cuire 30mn à 180°.
Déguster froid de préférence.

Pour plus de légèreté : découper en carrés et piquer sur une brochette avec des fruits frais.

brochette flan